Quand la réalité rejoint la fiction…

En 2006, je publiais chez Stock un roman intitulé « Cités à comparaître » qui racontait la trajectoire, absurde et rocambolesque, d’un jeune de banlieue, à l’identité effacée, qui sombrait peu à peu dans l’engrenage du terrorisme. Dix ans plus tard, la fiction est devenue une réalité…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s