Nous n’avons pas vu venir Trump. Et Le Pen avance dans l’indifférence

A l’heure où le président Trump, à coup de décrets présidentiels et seulement quelques jours après sa prise de fonction, interdit l’entrée sur le territoire américains de ressortissants en vertu de leur croyance, c’est une certaine conception de la démocratie, et plus fondamentalement de ce que nous sommes et voulons en tant que peuple, qui est en jeu, aux Etats-Unis comme en Europe.

Ce qu’il se passe là-bas, dans ce pays dont nous sommes si proches par l’histoire et par les valeurs que nous partageons, pourrait bien nous arriver, mais voilà: nous regardons ailleurs.

Depuis tant d’années désormais, nous assistons passivement, avec sympathie parfois, avec indifférence souvent, à la lente banalisation des idées de l’extrême-droite dans notre pays. L’hystérie identitaire qui s’est emparée d’une bonne partie des consciences en France, faisant des musulmans des boucs émissaires tout désignés, sévit déjà d’autres pays d’Europe, au Danemark, en Pologne, en Autriche, où l’extrême droite progresse à grandes enjambées, s’installant à chaque élection un peu plus près du pouvoir, ou y est déjà, comme en Hongrie.

Nous ne réalisons pas vraiment, alors que Marine Le Pen gagne du terrain dans pratiquement tous les compartiments de la société française, à quel point nous sommes nous aussi au bord du gouffre. Dans le contexte politique actuel, plus incertain que jamais, la victoire du parti national-populiste est plus que jamais possible.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s